c’est vrai qu’il y a des punaises de lits sur le chemin?

Les punaises de lits (ou "chinces" en espagnol) sont désormais installées dans tous types d'hébergements sur les chemins de randonnée, y compris sur les voies de Compostelle.

Il ne s'agit pas d'un problème d'insuffisance d'hygiène mais d'une présence d'insectes qui se développent rapidement par le transport des bagages. 
En savoir plus sur les punaises > Wikipédia


quoi faire en tant que randonneur? 
  • regarder quotidiennement l'intérieur de son duvet ou sac de couchage avant de le ranger et examiner attentivement de façon régulière le contenu de son sac 
  • traiter préventivement avec un répulsif respectueux de l'environnement son duvet , bagage et effets personnels. (intérieur, extérieur). 
  • étendre et aérer à l'extérieur, le plus souvent possible son duvet ou sac de couchage.
  • si vous avez des doutes sur l'éventuelle présence de punaises dans un hébergement où vous avez choisi de passer la nuit, parlez-en à votre hébergeur.
  • a votre retour: si vous avez des doutes ou pensez pouvoir abriter des oeufs ou des punaises dans votre sac, vous pouvez le laisser à l'intérieur d'un congélateur pendant quelques jours. Ou mettre au lave-linge pendant plus de 20 minutes tout ce que vous pouvez laver à plus de 65°C. 
traitement préventif
Nous traitons notre gîte préventivement avec un produit 100% naturel et non polluant. 
Vous aussi pouvez traiter préventivement vos effets personnels, avec une « fiole du marcheur »: petit spray de 125 ml spécialement conçu pour le randonneur. La rémanence du produit est suffisante pour que le traitement perdure au moins une semaine. A raison d'un traitement par semaine le contenant vous permettra de randonner pendant 3 ou 4 semaines. Vous pouvez aussi utiliser ce produit au niveau de votre place de couchage dans les hébergements qui ne vous semblent pas traités préventivement.
La fiole est en vente dans notre gîte, à prix fixe: 12 Euros par fiole.